Miko

Miko est une marque de crème glacée française. Créée par Luis Ortiz à Saint-Dizier, l'entreprise fait partie depuis 1994 du groupe Unilever.



Catégories :

Crème glacée - Produit laitier - Lait - Marque agroalimentaire - Marque du groupe Unilever

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Haute-Marne Saint - Dizier -en-Diois Drôme | Emploi Saint - Dizier -en-Diois. COGESAL- MIKO est la filiale française de la branche européenne Crèmes glacées du ... (source : emploi.trovit)
  • Bienvenue sur la page d'accueil de Miko, le fabricant de glaces préféré des français depuis 1951 ! Mais Miko, c'est aussi le créateur de vos glaces... (source : loveicecream)

Miko est une marque de crème glacée française. Créée par Luis Ortiz à Saint-Dizier, l'entreprise fait partie depuis 1994 du groupe Unilever.

Historique

Louis Ortiz, artisan de crèmes et marrons glacés, s'installe à Saint-Dizier (52) en 1918. Tout débute ici quand il rachète le fort carré (ex-fabricant de bières) dans les années 1945, la production débute, ses frères rapportent d'Amérique des machines automatisées pour la fabrication de glaces : le début d'une grande aventure. Proposée aux Bragards (habitants de Saint-Dizier) aux sorties des cinémas, concerts, les glaces font un véritable succès et Louis Ortiz se fait connaître auprès des magasins, lieux divers et même présent lors du tour de France plusieurs années durant, véhicules, vélos et camions tous plus extravagants font leurs apparition à Saint-Dizier, en France et dans le monde, une marque est née MIKO. L'entreprise, racquise par Unilever en 1994 est renommée COGESAL-MIKO et déménage sur la zone industrielle de Trois-Fontaines toujours à Saint-Dizier en laissant la fameuse tour MIKO de l'ex-usine actuellement musée Miko et cinéma.

Produits

Liste de quelques-uns des produits Miko :

Miko Actuellement

L'usine a déménagé en 1996 et a été détruite en 2005 pour laisser place au complexe ciné-quai ainsi qu'à une grande surface et des habitations. Il ne reste plus que la tour Miko ainsi qu'un musée à l'intérieur du cinéma.

Mouvements sociaux en 2008

Depuis Janvier 2008, l'usine Miko de Saint-Dizier est en grève. On prévoit la suppression de 309 postes sur 493 postes[1]. Depuis le 25 janvier, la direction ne paye plus les salariés non-grévistes de l'usine[2]. 1 million d'euros de pertes sont annoncées[3].

Voir aussi

Liens externes

Notes et références

  1. Article "Miko fait fondre ses effectifs" sur le Figaro, 15 novembre 2006
  2. Article "Miko ne paye plus les non-grévistes" sur le Figaro, 14 février 2008
  3. Article "Grève reconduite pour les salariés de Miko" sur le site Challenges. fr, du 28 février 2008


Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : miko - saint - dizier - usine - cornetto - 2008 - site - ortiz - glaces - cinémas - tour - france - musée - marque - crème - entreprise - 1994 - unilever - louis - débute -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Miko_(marque).
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 24/11/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu